Marion DUVERNAY
Golfeuse




Marion a reçu une bourse pour financer sa participation aux compétitions internationales


Quel est votre parcours sportif ?
J’ai eu la chance de commencer le golf à l’âge de 7 ans au golf d'Evian. Inspirée chaque année par les joueuses professionnelles du monde entier pendant l'Evian Masters, j'ai su dès mon plus jeune âge que je voulais devenir golfeuse professionnelle. Etudier tout en continuant de progresser au golf a toujours été une priorité pour moi. A l'âge de 16 ans, j'ai donc rejoint le pôle Espoir de Toulouse géré par la Fédération Française de golf . Après l'obtention de mon bac S, j'ai intégré le pôle France et l'IUT de Génie Mécanique Spécialité Science Aéronautique. Durant ces années, j'ai gagné les Championnats de France Junior. En 2011, j'ai obtenu une bourse à 100% pour finir mes études d'ingénieur aux USA et jouer dans l'équipe de golf de l'Université du Tennessee à Chattanooga. J’ai gagné le Lady Paladin Invitational en individuelle et de nombreux tournois avec l'équipe de l'université. Après l’obtention de mon diplôme d'ingénieur en mécanique en 2013, j'ai obtenu un droit de jeu sur le Symetra Tour et le LETAS. J'ai choisi de rentrer en Europe et de passer pro. En 2017, j'ai repris mes études pour devenir enseignante de golf. Après 6 mois de coaching à Dubai en 2017/2018, j'ai réalisé que je n'avais pas fini ma carrière de joueuse sur le Tour. J'ai restructuré toute mon équipe en 2018 et 2019 afin de me donner les meilleures chances pour performer aux USA. En 2020, j'évoluerai sur le Symetra Tour.



Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
En tant que sportif de Haut Niveau, on nous demande d'être acteur dans notre domaine de compétence principal qui est le golf mais aussi en tant que chef d'entreprise. Cela demande une grande polyvalence et une capacité d'adaptation totale. Ce sont des défis que je suis heureuse de relever tous les jours et je suis fière de faire un métier qui me passionne. Je suis convaincue qu'il y a beaucoup de choses à faire afin de développer tous les facteurs de la performance mais aussi l'accompagnement de la carrière d'une golfeuse. Je suis ravie que le golf féminin bouge beaucoup avec le retour aux Jeux Olympiques et le partenariat entre le LPGA et le LET. La volonté de promouvoir le golf féminin dans le monde entier me donne beaucoup d'espoir quand à l'évolution de ma carrière professionnelle. D'un point de vue humain, le golf est un bon moyen de véhiculer des valeurs telles que le respect, l'humilité, l'honnêteté, la créativité, la patience, l'esprit sportif aussi bien chez les adultes que chez les enfants. J'aimerais que le golf puisse devenir plus populaire et perde cette image élitiste. J'ai espoir qu'avec les concepts comme Topgolf et Drive Shack, le golf soit pratiqué par un plus grand nombre de personnes. 


Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
J'ai démarré le processus d'obtention du Visa P1 pour les USA qui sera valide 5 ans. Dans 5 ans, je me vois vivre aux Etats-Unis et jouer des tournois dans le monde entier sur le LPGA. J'aimerais participer aux Jeux Olympiques à Paris en 2024.  Dans 10 ans, je souhaiterais innover dans le domaine du coaching en utilisant mon expérience sur le Tour ainsi que les résultats de mes recherches approfondies dans le domaine du golf.


Photographie : Kamila K.Stanley