Karim SYLLA
Danseur








Karim a reçu une bourse afin de l'aider à suivre ses études à l'Académie Internationale de la Danse



Quel est votre parcours artistique ?
J’ai commencé la danse à 8 ans dans la rue. En 2014, j’ai quitté ma famille, opposée à ma pratique, pour rejoindre Bissau en 2016. J’ai ensuite intégré la troupe Nétos de Bandim, avec qui je me suis rendu au Sénégal et au Portugal, d’où je suis parti pour Paris en 2017.  Avec l’Atelier des artistes en exil, j’ai participé aux spectacles Va voir là-bas si j’y suis de Thierry Thieû Niang et Non, je ne prendrais pas la Méditerranée de Kevin Kimbengui, puis j’ai suivi une formation de hip-hop avec Bouba Colors, et je me suis produit avec le groupe Trio d’Afrique.

 

Quel regard portez-vous sur votre profession ?
J’ai fait face à des épreuves à cause de la danse et j’ai dû quitter mon pays.
Cependant, la danse représente tout pour moi. C’est une manière pour moi de m’exprimer et de ne plus penser aux difficultés. La danse m’aide beaucoup et sans elle rien ne serait pareil.

 

Comment vous voyez vous dans 5 ans ? dans 10 ans ?
J’ai pour ambition de devenir professeur de danse une fois avoir décroché mon diplôme de l’Académie de danse.
D’ici 10 ans, j’espère pouvoir développer mes projets et devenir un artiste indépendant.

 


Photographie : Kamila K.Stanley