Ionella MARINUTSA
Harpiste

 
Ionella a reçu une bourse pour acheter une harpe


Quel est votre parcours artistique ? 
Je suis née à Saint-Petersbourg, capitale culturelle de la Russie. Issue d'une famille de peintres, j’ai commencé le piano  à quatre ans et la harpe à cinq ans. Je ne me suis jamais plus séparée de la harpe. J’ai, depuis mon tout jeune âge, beaucoup voyagé pour jouer des récitals ou en solo avec l’orchestre, participer à des concours et des festivals.  Après avoir fini un lycée spécialisé pour les musiciens et mon collège, à Saint-Petersbourg, je suis arrivée à Paris, à 19 ans, pour me perfectionner. Aujourd’hui, je viens de finir mon Master au Conservatoire Supérieur de Musique et de Dance de Paris, dans la classe de Isabelle Moretti. Depuis mon arrivée à Paris, j’ai eu la chance de participer à de nombreux projets très intéressants. Parmi les plus importants j’ai pu me produire en soliste avec l’orchestre de la Sorbonne, réaliser la création mondiale de Concerto pour harpe et violon du compositeur A.Girard, jouer des récitals à la Salle Cortot, jouer dans les orchestres comme l’Opéra de Paris et l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Résultat d'un long travail, mon premier CD, consacré à l’oeuvre pour harpe du compositeur russe Boris Tishchenko (1939-2010), est paru chez le label Naxos en janvier 2020. 

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur votre profession ? 
Je crois que la mission du musicien est d’apporter de la lumière, de la joie, de l’inspiration au public. Pour moi, le concert est un moment de partage, de découverte et de contemplation. Etre musicienne est un privilège mais aussi une responsabilité, je dois toujours, à travers la musique, être très sincère avec le public.


Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ? 
Actuellement j’apprends beaucoup de nouvelles pièces, je fais de nombreux arrangements pour créer de nouveaux programmes de concerts. Je rêve aussi de réaliser une création parisienne avec l’orchestre du concerto pour harpe de B. Tishchenko que j’ai enregistré. J’ai différentes idées et concepts de concerts avec des fusions des arts, des formes contemporaines. J’espère, dans 5 ans,  réaliser mes projets et faire beaucoup de concerts, partout dans le monde, avec ma harpe. 


Photographie : Kamila K.Stanley